[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (2022)

Tour de France 2023
Distance Totale: 3407,2 KM

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (1)

La configuration de ce Tour:

Une première semaine mitigée
Avec un Grand Départ au Pays Basque, il est difficile de ne pas commencer par une étape piégeuse vallonnée dès le premier week-end. Après une étape plate vers Dax, deux étapes pyrénéennes suivent immédiatement : une course de côte vers La Mongie et une étape pour les baroudeurs vers Saint-Girons. Suivront une étape sprint, un contre-la-montre, une étape dangereuse dans le Massif central et une autre étape sprint. Cette semaine, tout le monde a sa chance.

Une deuxième semaine nerveuse
Après un transfert vers Normandie, le peloton affrontera immédiatement la plus longue étape de ce Tour entre Caen et Rouen, une étape dans le style de l'Amstel Gold Race. Suivront deux étapes plates, où le vent peut provoquer quelques moments de nervosité. Ensuite, les baroudeurs en auront pour leur argent à Riom, les coureurs GC devront être vigilants à Chalmazel et tout peut passer dans la courte étape vers Lyon.

Une troisième semaine décisive
La troisième semaine, ce Tour se décidera dans les Alpes, avec un triptyque classique. D'abord, une course de côte vers le nouveau venu Super-Collet, puis un vrai tappone avec l'Iseran, le Roselend et la Bisanne, et enfin une étape en format sprint avec le Joux Plane, où les attaques précoces peuvent réussir. Autour de ces étapes, les attaquants et les sprinters auront également leurs chances dans la dernière semaine.

Villes inédites: Bilbao (1,2), Elbeuf (11), Riom (13), Saint-Éloy-les-Mines (14), Chalmazel (14), Montbrison (15), Super-Collet (17), Le Praz de Lys (19) et Bonneville (20).

Les classements

Maillot jaune & maillot blanc
Il y a des bonifications (10 – 6 – 4) sur la ligne d’arrivée de chaque étape, à l'exception de la septième étape (un contre-la-montre).

Dans les neuf premières étapes (à l'exception de l'étape 7), il y a 8, 5 et 2 secondes de bonification à gagner à un boni-sprint le long du parcours.

Maillot à pois
Avec moins d'arrivées aux sommets et un changement du système de points, il devrait être plus facile pour les grimpeurs offensifs de remporter le maillot à pois. D'autre part, le système de points est tel que sans points sur les cols de haute montagne, c'est presque impossible de prendre le maillot à pois.

5 cols hors categorie (40 – 30 – 22 – 16 – 13 – 10 – 8 – 6 – 4 – 2)
La Mongie (4), Super-Collet (17), Col de l’Iseran (18), Montée de Bisanne (18) & Col de Joux Plane (19).
Note : Dix points supplémentaires pour le Souvenir Henri Desgrange, le Col de l'Iseran.

7 cols 1C (30 – 24 – 18 – 15 – 12 – 9 – 7 – 5 – 3 – 1)
Col d’Aspin (4), Col de Menté (5), Col de la Core (5), Col du Béal (14), Col du Barioz (17), Cormet de Roselend (18) & Col de la Colombière (19).

11 cols 2C (20 – 15 – 11 – 8 – 6 – 4 – 2)
Côte de Azurki (2), Col de Portet d’Aspet (5), Pas de Peyrol (Puy Mary) (8), Col de Perthus (8), Le Cheix de Valcivières (14), Col de Chansert (14), Col de Malval (15), Col de la Luère (15), Côte de Montaud (17), Col de l’Encrenaz (19) & Côte de Lalleyriat (20).

21 côtes 3C (8 – 5 – 3 – 2 – 1)

27 côtes 4C (4 – 2 – 1)

Maillot vert
Le même barème que ces dernières années s’applique ici.

Samedi 1 juillet | Étape 1 | Bilbao - Bilbao | 180,8 km | D+ 2.540m | Accidenté | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (2)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (3)

L'étape d'ouverture de ce Tour se déroule dans le Pays Basque, mais les sprinters forts ont néanmoins une chance de remporter le premier maillot jaune. Au début de l'étape, il y a beaucoup de côtes, mais la partie médiane est plate et à la fin, le peloton doit "seulement" traverser l'Alto del Vivero. Ce sera trop difficile pour quelqu'un comme Groenewegen, mais Matthews, Sagan, et certainement Van Aert devraient être en mesure de le faire.

Dimanche 2 juillet | Étape 2 | Bilbao - Saint-Sébastien | 171,5 km | D+ 3.712m | Moyenne montagne | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (4)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (5)

Lors de la deuxième étape, le Tour se dirige vers l'ouest du Pays basque. Contrairement à hier, c'est une étape pour les puncheurs. Dans la plus longue montée de la journée - la Côte d'Azurki - ils se tiendront probablement tranquilles, mais sur le raide Mur d'Aia (avec des passages jusqu'à 16 pour cent), seuls les plus forts resteront. Le Mont Igeldo n'est pas la montée la plus difficile, mais après tout ce qui précède, c'est l'endroit idéal pour une attaque qui aboutit à la ligne d'arrivée.

Lundi 3 juillet | Étape 3 | Pampelune - Dax | 167,5 km | D+ 2.171m | Plaine | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (6)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (7)

En ce troisième jour, après avoir rendu hommage à Miguel Indurain dans sa ville natale, le Tour fait ses adieux à l'Espagne. Pour atteindre la France, il faut traverser les Pyrénées, mais nous le faisons aujourd'hui sans sommet trop élevé. Il est donc probable que nous assistions à un sprint du peloton pour la première fois aujourd'hui, bien qu'un groupe d'échappés fort ait également une chance en raison des deux ascensions.

Mardi 4 juillet | Étape 4 | Pau - La Mongie (Col du Tourmalet) | 159,9 km | D+ 3.745m | Haute montagne | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (8)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (9)

C'est le premier mardi et aujourd'hui nous avons déjà la première vraie étape de montagne de ce Tour. Bien que le Col d'Aspin soit au programme, il s'agit d'une course de côte.

Un Tour sans Tourmalet n'est pas un vrai Tour, et même si nous n'irons pas jusqu'au sommet aujourd'hui et que nous finirons à La Mongie, le Tourmalet était, à mon avis, incontournable. L'arrivée dans la station de ski ne se fait pas à l'endroit habituel, mais sur le boulevard du Taoulet. Les six cents derniers mètres sont donc particulièrement difficiles avec des parties allant jusqu'à 18,7 % et, en raison d'une petite descente, 10,1 % en moyenne.

C'est ainsi que la montée à La Mongie est hors catégorie pour la première fois dans l'histoire.

Mercredi 5 juillet | Étape 5 | Tarbes - Saint-Girons | 175,0 km | D+ 3.928m | Haute montagne | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (10)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (11)

Hier, les coureurs du classement ont dû jouer cartes sur table de toute façon. Aujourd'hui, c'est incertain. Le Col de Menté et le Col de Portet d'Aspet sont des ascensions difficiles, mais l'étape est, de par sa configuration, idéale pour les échappées.

Néanmoins, le Col de Catchaudégué et le Col de Portech sont idéaux pour une attaque, surtout pour un coureur de classement qui peut bien descendre. Alors, faites attention !

Jeudi 6 juillet | Étape 6 | Cazères - Albi | 161,7 km | D+ 1.701m | Plaine | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (12)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (13)

Après les deux étapes dans les Pyrénées, les sprinters semblent en avoir encore pour leur argent aujourd'hui. Sur le chemin d'Albi, les coureurs rencontreront deux petites collines, mais celles-ci n'effraieront pas les sprinters. Le vent, lui, peut le faire : les étapes vers Albi sont connues pour le rôle du mistral. Dans les 50 derniers kilomètres, il y a plusieurs routes étroites sur lesquelles le peloton pourrait se briser en bordures.

Vendredi 7 juillet | Étape 7 | Carmaux - Gaillac | 41,8 km | D+ 551m | Contre-le-montre | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (14)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (15)

L'unique contre-la-montre de ce Tour se déroule dans le Tarn, entre Gaillac et Carmaux. Le contre-la-montre se déroule sur des routes accidentées, mais il n'y a pas de véritables montées dans le parcours. Les plus grands prétendants sont de vrais spécialistes comme Wout van Aert, Stefan Küng et Filippo Ganna, mais qui sait, peut-être que Tadej Pogacar et Primoz Roglic peuvent mettre des bâtons dans les roues.

Samedi 8 juillet | Étape 8 | Rodez - Le Lioran | 215,9 km | D+ 4.272 m | Haute montagne | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (16)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (17)

L'étape la plus piégeuse de cette première semaine est celle qui mène à la station de ski du Lioran. C'est l'étape la plus longue de la première semaine, et c'est aussi celle qui compte le plus de mètres dénivel.

L'étape débute sur les routes vallonnées de l'Aveyron, idéales pour la formation d'un groupe d'échappés. Cela leur donne une grande chance d'aller jusqu'au bout.

Les coureurs du classement général ne se réveilleront qu'avant le Col de Néronne. Suivront le Pas de Peyrol et le Col de Perthus, idéaux pour créer des différences. La montée finale, le Col de Font de Cère, l'est beaucoup moins. En bref : si un coureur ne fait pas attention aujourd'hui, il risque de perdre ses chances de remporter la victoire finale.

Dimanche 9 juillet | Étape 9 | Aurillac - Bergerac | 198,9 km | D+ 2.116 m | Plaine | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (18)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (19)

Après deux étapes, les sprinters ont une nouvelle chance à Bergerac. Les équipes de sprinters devront faire de leur mieux, car le début de l'étape est loin d'être plat. Si les échappés ont trop de temps, ça peut être fatal.

Le final est beaucoup plus facile : les routes sont larges et droites, le peloton pourra probablement garder le groupe d'échappés dans son viseur.

Après cette étape, le peloton quittera le sud-est de la France pour la Normandie.

Repos et transfert vers Normandie

Mardi 11 juillet | Étape 10 | Caen - Rouen | 224,3 km | D+ 2.398m | Accidenté | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (20)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (21)

Cette dixième étape est la plus longue de ce Tour de France et nous emmène sur les routes de Normandie. Aujourd'hui, ce sont des routes particulièrement étroites, et de nombreux murs raides.

Trois d'entre eux se distinguent particulièrement : la Côte de Pavilly, le Mur d'Henouville et le Mur de Belbeuf. Le dernier est probablement le lieu où se déroulera la finale. A vingt kilomètres de l'arrivée, c'est l'endroit idéal pour une attaque d'un petit groupe pour décimer le nombre de prétendants.

La légendaire Côte de Bonsecours - où Robic a remporté le Tour en 1947 - et la montée finale vers Mont Saint-Aignan détermineront les vainqueurs.

Mercredi 12 juillet | Étape 11 | Elbeuf - Chartres | 145,9 km | D+ 1.029m | Plaine | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (22)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (23)

Cette onzième étape est simple : il s'agit d'un sprint du peloton. Il y a une chance qu'il y aura des bordures, mais cette chance n'est pas très grande.

La ligne d'arrivée est la même qu'en 2018, où Dylan Groenewegen était le vainqueur.

Jeudi 13 juillet | Étape 12 | Bonneval - Bourges | 171,9 km | D+ 1.161m | Plaine | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (24)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (25)

Hier, le vent était le seul trouble-fête possible, aujourd'hui c'est la Côte d'Allogny. Dans les deux cas, cependant, il y a peu de chances qu'ils réussissent.

Les sprinters ont intérêt à saisir leur chance, sinon ils devront probablement attendre la semaine prochaine.

Vendredi 14 juillet | Étape 13 | Issoudun - Riom | 204,7 km | D+ 2.940m | Accidenté | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (26)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (27)

En ce Quatorze Juillet, les attaquants vont se régaler. Cette étape, qui se termine en Auvergne, est faite pour eux. Pour presque tous les sprinters, cette étape sera trop dure, surtout grâce à la Côte de Vitrac. Pour les coureurs du GC, cette montée est trop loin de l'arrivée pour avoir une quelconque importance.

Il est donc probable qu'un grand groupe d'échappés s'envolera et que le peloton ne les reverra plus. A moins que l'un d'entre eux ne parvienne à s'échapper seul dans la montée de la Côte de Vitrac, nous assisterons à un final tactique.

Samedi 15 juillet | Étape 14 | Saint-Éloy-les-Mines - Chalmazel | 209,4 km | D+ 4.147 m | Moyenne montagne | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (28)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (29)

Le troisième samedi de ce Tour de France, les coureurs se verront proposer l'étape la plus difficile de la deuxième semaine. Le début de cette étape est immédiatement vallonné : idéal pour un groupe de baroudeurs. S'il n'y a pas de coureurs dangereux parmi eux, il y a de bonnes chances qu'ils puissent se battre pour la victoire.

Cependant, les coureurs du classement général devront également travailler dur dans cette étape. Le col du Béal n'est pas à sous-estimer : lors du Dauphiné 2014, seuls six coureurs ont terminé à moins d'une demi-minute. À l'époque, la ligne d'arrivée se trouvait au sommet de cette montée, mais aujourd'hui elle se trouve à Chalmazel : une station de ski juste après le sommet. Dans la descente, cependant, tu ne peux pas rattraper beaucoup de temps.

Dimanche 16 juillet | Étape 15 | Montbrison - Lyon | 127,4 km | D+ 2.280 m | Accidenté | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (30)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (31)

Après la longue et difficile étape d'hier, une courte étape est au programme aujourd'hui. Avant la journée de repos à Lyon, les coureurs doivent encore rejoindre cette ville.

La scène semble à nouveau idéale pour les baroudeurs, mais la longueur limitée de l'étape présente un danger. Si un groupe d'attaquants met beaucoup de temps à s'échapper, cela pourrait aussi devenir une étape pour les coureurs du GC. Les montées sont dures. En tout cas, la Colline de Fourvière, très pentue, leur donnera l'occasion de créer des écarts dans le final.

Repos à Lyon

Mardi 18 juillet | Étape 16 | Lyon - Valence | 138,8 km | D+ 1.286m | Plaine | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (32)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (33)

Aujourd'hui, après une journée de repos bien méritée, les coureurs quittent à nouveau Lyon, en direction de la Drôme, à Valence plus précisément. L'étape d'aujourd'hui est courte et plate, mais si le vent est favorable, il y a des chances que les conditions soient à nouveau bordures. Surtout dans les quarante derniers kilomètres, il y a plusieurs routes où le vent a le champ libre. Avec un peu de malchance, un prétendant juste avant les Alpes perdra sa bonne position au classement général.

Mercredi 19 juillet | Étape 17 | Romans-sur-Isère - Super-Collet | 148,0 km | D+ 3.312m | Haute montagne | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (34)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (35)

Dans cette première étape alpine, nous célébrons un retour et un début.

L'approche de la cette étape est simple : plate. La Côte de Montaud, bien qu'il ne faille pas la sous-estimer, ne posera pas de problèmes majeurs. Il en va de même pour le col du Barioz, qui revient dans le Tour de France après quarante ans. Cette montée est idéale pour réduire le peloton, mais une attaque à partir d'ici est fatale.

Le suivant est un débutant : la montée à Super-Collet. Super-Collet est un ensemble de téléskis situés au-dessus de la station de ski du Collet d'Allevard. Une étape du Criterium du Dauphiné s'y est déjà terminée en 2011. Les différences étaient importantes : seuls sept coureurs ont terminé dans la minute.

Aujourd'hui, les coureurs continueront sur quatre kilomètres supplémentaires jusqu'à la ligne d'arrivée. Si tu n'es pas bon, tu peux oublier la victoire finale.

Jeudi 20 juillet | Étape 18 | Saint-Jean-de-Maurienne - Megève | 216,6 km | D+ 5.612m | Haute montagne | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (36)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (37)

L'étape reine de ce Tour est un véritable tappone à la Giro : trois ascensions difficiles, plus de 200 kilomètres, dont 24 kilomètres au-dessus de 2 000 mètres d'altitude.

Cette étape commence par la longue montée vers le sommet du Col de l'Iseran. Cela signifie que les 86 premiers kilomètres sont presque sans arrêt en montée. Les coureurs qui ont de mauvaises jambes le verront avec crainte et effroi.

Après la montée de l'Iseran suit une longue descente en deux parties, qui prend également une cinquantaine de kilomètres.

Suivront successivement le Cormet de Roselend et la dure montée vers le sommet de la Montée de Bisanne, où seuls les meilleurs resteront. Après la descente de la Bisanne, il reste 9 kilomètres, qui sont des faux plats. C'est idéal pour approfondir les différences ou jouer un jeu tactique.

Vendredi 21 juillet | Étape 19 | Le Grand Bornand - Le Praz de Lys | 95,1 km | D+ 3.177m | Haute montagne | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (38)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (39)

Après la longue étape d'hier, le programme d'aujourd'hui comprend une étape au format sprint. C'est le dernier vendredi du Tour et aussi la dernière étape de montagne. Cependant, cela promet d'être un spectacle.

Lorsque le classement général est encore indécis, le Col de la Colombière est la montée idéale pour envoyer des domestiques dans l'échappée. Sur les flancs du Col de Joux Plane, les leaders peuvent alors choisir eux-mêmes l'attaque.

Si l'on sait déjà qui sera en jaune à Paris, la bataille se jouera principalement sur le Col de l'Encrenaz et le très raide Col de Savolière. Il est donc possible que la victoire d'étape revienne aux attaquants.

Samedi 22 juillet | Étape 20 | Bonneville - Bourg-en-Bresse | 151,6 km | D+ 2.471 m | Moyenne montagne | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (40)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (41)

Après les rudes étapes alpines, un dessert attend les baroudeurs lors de cette avant-dernière journée. Cette étape est de toute façon trop difficile pour un sprint massif, et il y a peu de chances que les coureurs du classement profitent des dernières côtes de ce Tour pour attaquer.

Dimanche 23 juillet | Étape 21 | Saint-Quentin-en-Yvelines - Paris-Champs-Élysées | 100,3 km | D+ 974 m | Plaine | GPX
[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (42)

[Concours] Tour de France 2023 - Le laboratoire à parcours - Le Gruppetto (43)

Le traditionnel défilé sur les Champs-Élysées.

You might also like

Latest Posts

Article information

Author: Melvina Ondricka

Last Updated: 09/09/2022

Views: 5481

Rating: 4.8 / 5 (48 voted)

Reviews: 95% of readers found this page helpful

Author information

Name: Melvina Ondricka

Birthday: 2000-12-23

Address: Suite 382 139 Shaniqua Locks, Paulaborough, UT 90498

Phone: +636383657021

Job: Dynamic Government Specialist

Hobby: Kite flying, Watching movies, Knitting, Model building, Reading, Wood carving, Paintball

Introduction: My name is Melvina Ondricka, I am a helpful, fancy, friendly, innocent, outstanding, courageous, thoughtful person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.